Blog, Gestion de projet

Les 7 mots-clés pour mieux comprendre l’agilité

Cet article est le bon : Promis, on ne se moquera plus.

Nous allons vous aider à mieux comprendre l’approche de l’agilité et pourquoi c’est à la mode (phénomène de mode qui a presque 20 ans). Voici donc le top 7 du décryptage des mots clé de l’approche agile. Le vrai cette fois !
Deming et le Lean
Les gestions de projet actuelles ont deux approches différentes :

Prévisionnelle. C’est le principe des cycles en V, cycle en cascade, etc... Le but étant de bien spécifier tout ce que contient le projet, de mettre une deadline et de voir le résultat à la fin. Sur des projets courts et avec des équipes expérimentées, cela reste intéressant.
Empirique. Un projet complexe sur le long terme qui va durer plusieurs mois (voire des années) devient de plus en plus difficile - voire impossible - à mesurer et on peut arriver à un stade où le budget triple plusieurs mois plus tard à cause des imprévus. Et on connait tous cette problématique du grand écart entre ce que veut le client et ce que comprend le développeur.

L’approche empirique, initiée par Deming, repose sur de l’amélioration continue, le principe étant de livrer régulièrement sur des périodes courtes pour ajuster. On échoue vite pour réparer vite.

Le Lean, c’est la méthode employée par Toyota pour concrétiser la théorie de Deming.
  • Text Hover
Le Scrum Guide

Scrum est le terme le plus populaire dans l’agilité, mais ce n’est pas une méthode agile. C’est un cadre de travail.

Le guide Scrum décrit le cycle de vie d’un projet et les différents rôles qui sont attribués à une équipe Scrum.

Même si les évènements de son cycle de vie sont détaillés, le guide n’explique pas comment s’y prendre.



  • Text Hover
Le Scrum quotidien (Do)

Tous les jours, l’équipe de développement se réunit pour parler de l’avancement du sprint. Cela permet de résoudre les problèmes rapidement et d’avoir une idée de l’état du sprint afin de s’adapter au contexte.



  • Text Hover
La rétrospective (Check & Adjust)

Evènement très important dans le cycle de vie d’un projet qui se fait après le sprint review. L’équipe Scrum se réunie pour une auto-inspection et discuter d’un plan d’amélioration à adopter pour le prochain sprint. L’important étant de parler aussi bien des points positifs que des axes d’amélioration.
  • Text Hover
Le Manifeste agile

On attaque le vif du sujet. A la base, l’agilité s’adresse au développement de logiciels. L’agilité est une approche empirique. Elle est basée sur l’amélioration en continue d’un projet ; d’où le fait de livrer sur de courtes périodes afin d’avoir les retours du client rapidement.

Un groupe de 17 experts dans le développement se sont mis d’accord pour donner une définition de l’agilité grâce à leur expérience ainsi que les méthodes respectives qu’ils ont pu mettre en place. On y retrouve parmi ces signataires des fondateurs de méthodes autour de l’agilité (XP, ASD, DDSM, etc…).


  • Text Hover
Le sprint planning (Plan)

En Scrum, le projet devient un produit. L’ensemble des éléments constituant le produit se retrouvent dans le backlog. Comme dit précédemment, le but est de livrer régulièrement pour réajuster vite. Ces périodes de développement sont appelées « sprint ». Cela peut durer entre 1 et 4 semaines suivant le contexte.

Le sprint planning est un événement très important puisqu’il réalise une prévision des nouvelles fonctions qui seront présentes à la fin du sprint tout en clarifiant les fonctions attendues et l’objectif principal du sprint. On indique également le plan d’action utilisé pour réaliser le travail.
  • Text Hover
Le sprint review (Check & Adjust)

A la fin de chaque sprint, l’équipe de développement présente l’avancement du projet au client et aux utilisateurs finaux qui pourront faire un retour sur les nouvelles fonctionnalités, avoir de nouvelles idées, ajoutant de nouveaux éléments au backlog, …
  • Text Hover
A noter : 

Vous l’aurez remarqué, il y a les notions de vérification et d’ajustement dans deux évènements. 
Le sprint review a pour but d’améliorer le produit alors que la rétrospective se fait sur les process mis en place par l’équipe Scrum.
Bonus : Les rôles Scrum
Il existe 3 rôles qui forment l’équipe Scrum :

- Le Product Owner : C’est le garant du produit. Il sait ce qui est attendu et à le devoir de faire comprendre aux autres membres 
les différents éléments du produit.

- Le Scrum Master : Il a de nombreuses casquettes : Coach, garde-fou de la méthodologie, leader au service de son équipe. 
Son but étant d’aider l’équipe Scrum à s’organiser.

- L’équipe de développement est composée de minimum trois membres ayant le statut de développeur et sont autonomes.
Aussi, sans doute certains évènements ou rôles vous sont familiers. Sachez que beaucoup d’entreprises prélèvent ici et là des méthodes agiles sans chercher à comprendre leur objectif. Donc attention à ne pas tomber dans le copier/coller bête et méchant d’un process agile.

Gardez bien en tête la notion d’amélioration continue et de livraison régulière du fonctionnel.
Trop d’acronymes !!

• XP : Extreme Programming
• ASD : Adaptative Software Development
• DDSM : Dynamic Systems Development Method

Ce sont toutes les trois différentes méthodes et process agiles autour du développement informatique
Pour en savoir plus…

Une vidéo du Lean qui explique ses bases que l’agilité s’inspire : 
Lean Software Development  par Tom Poppendieck : Expliquer le Lean pour les métiers de l’informatique

The Mythical Man-Month (ou Le mythe du mois-homme),de Frederick Brooks, explique l’impossibilité d’estimer un projet complexe en jour/homme.

Si vous débutez dans en tant que « Scrum Master », bonne chance, voici vos deux meilleurs amis :